Retour

02.05.2020 - 13:52

Nouvelle tentative de rapprochement entre PBD et PDC

Le PBD et le PDC ont repris des pourparlers pour essayer de former une nouveau parti du centre, a indiqué le président du PBD Martin Landolt dans une interview des médias de CH-Media. Des discussions en vue d'une fusion des deux partis avaient échoué en octobre 2014.

"J'ai informé le président du PDC Gerhard Pfister, que j'avais un mandat pour entamer officiellement des pourparlers avec lui", a déclaré samedi le conseiller national glaronais de 51 ans. "Nous voulons examiner la possibilité de créer un nouveau parti du centre".

Le comité directeur du PBD a décidé à l'unanimité de sonder sa base dès la semaine prochaine. Le PDC avait récemment lancé un tel sondage auprès de sa base, notamment pour se donner un nouveau nom.

Si la base des deux partis souhaite fonder ensemble un nouveau parti du centre, ils devraient le faire, estime Martin Landolt. "On ne doit pas s'accrocher au nom d'un parti pour rester fidèle à ses valeurs".

Une bonne option

Gerhard Pfister, le président du PDC, estime que fusionner serait "une bonne option", a-t-il déclaré samedi sur les ondes de la radio alémanique SRF. Le conseiller national zougois de 57 ans salue le regroupement des forces au centre de l'échiquier politique.

Le PBD offre une chance au PDC, estime le Zougois. Le potentiel d'un nouveau parti du centre est plus fort que celui du PDC tout seul. Le PDC pourrait ainsi bénéficier des structures du PBD, dans des cantons où le PDC est moins implanté, comme à Berne par exemple.

Si nouvelle formation il devait y avoir, elle devrait se constituer rapidement. Gerhard Pfister demande qu'une décision soit prise d'ici à la fin de l'année. Pour le président du PBD, "comme nouveau parti, nous devrions être actifs le plus tôt possible avant les élections fédérales de 2023". Ce dernier a aussi signalé vouloir se rapprocher des Vert'libéraux et du PEV.

Quelle forme?

Pour l'heure, ni l'un ni l'autre ne sait sous quelle forme devrait avoir lieu le rapprochement. Une fusion est possible, mais aussi simplement un même nom pour les formations. Des discussions devront d'abord avoir lieu dans les différentes sections cantonales, selon le président du PDC.

Selon M. Landolt, cette nouvelle formation devrait représenter les valeurs qui sont déjà les leurs maintenant: une politique basée sur les faits, orientée vers la recherche de solutions, la capacité de trouver des compromis, une politique raisonnable et réaliste.

Le PBD a été fondé en 2008, en se scindant de l'UDC. Porté par l'accession au Conseil fédéral d'Eveline Widmer-Schlumpf à la place de Christoph Blocher, le parti a ensuite continuellement perdu des plumes. Lors des dernières élections fédérales en 2019, il a encore recueilli 2,4% de voix. Au Parlement, le PDC, le PBD, et le PEV forment ensemble un seul groupe parlementaire. Celui-ci constitue la troisième force après les groupes UDC et PS.

La dernière tentative en date d'une alliance entre les deux formations avait échoué en octobre 2014, les réticences étant trop fortes au sein du PBD. Mais la question d'un rapprochement était un sujet récurrent depuis 2009.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23