Retour

22.07.2020 - 10:25

Epoux du glacier : trois ans après, Marceline remercie tous les jours le ciel

Juillet 2017 : deux corps disparus depuis 75 ans sont retrouvés dans le glacier du Tsanfleuron, au-dessus de Savièse. L'histoire des «époux du glacier» connait un retentissement mondial. Trois ans après, Rhône FM a retrouvé Marceline, l'une des enfants du couple. A 82 ans, elle accepte de revenir sur cette incroyable histoire qui a bouleversé sa vie.

 


A Savièse, l'histoire a toujours eu quelque chose de mythique. Une sorte de légende que l'on se raconte depuis des générations. Les époux Dumoulin, résidents de  la commune, disparaissent en août 1942, alors qu’ils se rendent sur un alpage bernois en passant par le glacier du Tsanfleuron. Dès ce jour, plus aucun signe de vie. Leurs sept enfants, orphelins, sont dispersés dans des familles savièsannes.«Depuis des générations, on se racontait cette histoire, celle de ce couple disparu au glacier», nous confie Marie-France Fresard, secrétaire de la paroisse de Savièse. «Totalement légendaire, nos parents,nos grands-parents nous en parlaient et nous mettaient en garde : il ne faut pas aller se promener sur le glacier, c’est très dangeureux !»

 

 

Marceline, habillée de blanc pour fêter les retrouvailles

 

Et puis miracle, 75 ans après, en juillet 2017, leurs corps sont retrouvés, parfaitement conservés au glacier du Tsanfleuron. Dès l’annonce de la découverte, l’affaire connait un retentissement mondial. Durant des jours, du Japon aux Etats-Unis, en passant par l'Arabie Saoudite et la Nouvelle-Zélande, des dizaines de journalistes se passionnent pour cette histoire valaisanne. Marceline avait quatre ans au moment de la disparition de ses parents. Le 22 juillet 2017, elle en a 79 au moment de rendre un dernier hommage à «papa et maman», comme elle le dit sobrement. «Cet enterrement a été le plus beau jour de ma vie», nous déclare-t-elle. Trois ans après, jour pour jour, Rhône FM a retrouvé  Marceline, elle vit toujours à Savièse, entourée de son mari et des dizaines de photos de famille qui tapissent sa maison située dans le hameau de Chandolin. «Après la disparition de papa et maman, j'ai dû porter des habits noirs pendant quatre ans. Alors à l'église, j'ai tenu à m'habiller tout en blanc !».

 

«Je crois aux miracles»

 

Cela fait mainteant trois ans que ses parents reposent au cimetière de Savièse. Marceline est émue aux larmes en évoquant ces retrouvailles : «J’ai beaucoup plus de sérénité depuis ce jour. Je dois vous le dire, je crois aux miracles. Durant des années, je suis montée au glacier je ne sais combien de fois. Je priais à longueur de journées. Les chapelets de Sainte Rita, Sainte des causes désespérées. Faites que je retrouve mes parents ! Aujourd’hui je peux dire que j’ai été exaucée. Oui, j’y crois».

Le témoignage de Marceline Udry-Dumoulin, à découvrir ici :

 

 

 

Toute une région concernée

 

 

L’histoire des époux Dumoulin a marqué une famille, mais également toute une région. Marie-France Fresard, la secrétaire de la paroisse, nous déclare que les habitants de Savièse se sont, depuis des décennies, appropriés cette incroyable histoire. «Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir passer du monde. Les gens traversent le cimetière et vont faire un signe de croix. Soit à l’endroit où repose le couple Dumoulin, soit devant la plaque commémorative. Il y a énormément de passage».

 


Thomas Schürch

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23