Retour

12.08.2020 - 20:04

Grégory Devaud: "Nous avons tout fait pour conserver ces Mondiaux, mais ce n'était plus possible"

Dans la foulée des annonces du Conseil fédéral, les organisateurs des Mondiaux de cyclisme sur route Aigle-Martigny ont confirmé l’annulation de l’évènement. Une annulation qui s’est jouée en coulisses depuis quelques temps.

 

Au début de l’été, un membre proche de l’organisation nous soufflait que le choix était cornélien, entre deux mauvaises options. A savoir annuler un évènement qui était à bout touchant, ou conserver une manifestation dénuée de son éclat et de son aspect festif. C’est peut-être la moins mauvaise de ces décisions qui a été prise. Un point de vue en partie partagé par le co-président du comité d’organisation de ces Mondiaux, Grégory Devaud.

 

 

Les réactions et remerciements se sont multipliés

Swiss Cycling a pris acte et tourne son regard vers les prochains Mondiaux prévus en Suisse, à savoir ceux de Zürich en 2024. De son côté, l’UCI, Union Cycliste Internationale basée à Aigle dit chercher une solution alternative pour caser ces championnats du monde ailleurs en Europe et aux mêmes dates. Sur ce point, Grégory Devaud nous confirme que tout a été envisagé avant d’en arriver à l’annulation.

 

 

Les organisateurs rattrapés par la réalité

Après deux ans d’engagement, d’abord d’une poignée de gens, puis d’une véritable équipe de dizaines de personnes, le projet est finalement coulé par la situation épidémiologique. Outre la déception, il règne parmi les organisateurs un très grand sentiment d’impuissance.

 

 

Et pour boucler les choses proprement, comme le dit Grégory Devaud, les organisateurs des Mondiaux établiront les comptes finaux de cette aventure avortée. A ce stade environ 10% du budget, soit moins de 2 millions de francs avaient été engagés.


Hugo Da Custodia

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23