Retour

14.08.2020 - 11:33

Les Suisses privilégient des vacances dans leurs montagnes

Suisse Tourisme annonce une augmentation des nuitées d’hôtes suisses dans les régions de montagne.

 

« Les montagnes sont prises d’assaut par les touristes suisses ». Tels sont les termes utilisés par Suisse Tourisme dans un bilan intermédiaire de la saison d’été. Entre juin et août, ces régions ont enregistré une progression de 37% des nuitées d’hôtes helvétiques par rapport à la même période en 2019. Cela représente un million de nuitées supplémentaires. En revanche, comme attendu, les nuitées de la clientèle étrangère chutent de 44%, soit 1,3 million de nuitées en moins.

 

Les touristes suisses limitent les dégâts

L’augmentation importante du nombre de nuitées d’hôtes suisses ne compense pas la perte des touristes étrangers. Néanmoins, elle permet de limiter les dégâts. « On peut le dire comme ça, mais il faut voir les nuances. Le tourisme des grandes villes a beaucoup plus souffert que le tourisme alpin. Le touriste suisse a plutôt tendance à passer ses vacances dans des régions alpines. Cela fait que dans les villes, les pertes sont beaucoup plus importantes », explique Damian Constantin, directeur de Valais/Wallis Promotion.

En Valais, les statistiques intermédiaires ne sont pas encore disponibles. Damian Constantin estime que le canton observera une tendance similaire. Les chiffres pourraient même être meilleurs que dans d’autres régions du pays.

 

Un engouement jamais vu

Les destinations de montagne sont traditionnellement privilégiées par les hôtes suisses, mais cette clientèle n’a jamais manifesté un tel engouement. Ce dernier est-il à mettre sur le compte de la solidarité ou de la crainte de se rendre à l’étranger ? « Je pense qu’il y a des deux. Une partie de la population s’est dit que c’était peut-être le moment de passer des vacances en Suisse, en Valais. Mais il y a quand même une grande part de crainte, parce que la situation internationale est très instable. Beaucoup de gens ont choisi l’aspect sécuritaire, qui est la proximité. Et la proximité, c’est passer ses vacances en Suisse. », répond le directeur de Valais/Wallis Promotion.

En raison de l’incertitude liée à la crise du coronavirus, Suisse Tourisme, comme Valais/Wallis Promotion, estime qu’il est difficile de se prononcer sur l’évolution pour les prochains mois. Le niveau des réservations est actuellement très bas, ce qui n’incite pas à l’enthousiasme. Au total, la baisse des nuitées de l’hôtellerie suisse est de 27% par rapport à l’an dernier et un nouveau recul n’est pas à exclure.


Florian Papilloud

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23