Retour

12.08.2020 - 08:15

Monthey/Collombey: le retrait de Yannick Buttet sera-t-il fatal au projet de fusion?

Et si la future retraite politique de Yannick Buttet condamnait la potentielle fusion entre Monthey et Collombey-Muraz ? Le duo que l’ancien conseiller national formait avec Stéphane Coppey, président de Monthey, était le moteur de ce projet. A un peu plus d’une année du vote, ce départ apparait comme un obstacle de taille.

 

Former la deuxième ville du canton, avec quelque 30'000 habitants. C’est ce que permettrait la fusion entre Monthey et Collombey-Muraz. Fer de lance du projet, le duo formé des deux présidents de commune se verra amputé d’un membre dès le 1e janvier prochain. La semaine dernière, après une nouvelle accusation d’harcèlement, Yannick Buttet annonçait en effet son retrait de la vie politique pour la fin de l’année.

 

Collombey-Muraz plus réticent que Monthey

 

Le président de Collombey-Muraz quitte donc le navire, laissant son homologue montheysan Stéphane Coppey dans l’incertitude. Car Yannick Buttet, fédérateur dans sa commune, apparaissait pour beaucoup comme le seul à pouvoir convaincre suffisamment la population d’un Collombey-Muraz plus réticent que son voisin à franchir le pas, comme le concède Stéphane Coppey: «Effectivement, les sondages l’ont démontré, ça risque d’être plus facile sur Monthey. Mais attendons les prochaines élections et la composition du nouveau conseil. Mais je reste positif et je crois que la population est mûre pour se prononcer sur la question.»

 

«On dit souvent que la fonction fait l’homme. Personne n’est irremplaçable.»

 

Une fois le nouveau conseil communal nommé, le temps sera compté puisque la votation pourrait se tenir à l’automne 2021 déjà. Mais Stéphane Coppey se veut optimiste et estime que la personne qui dirigera la commune de Collombey-Muraz saura trouver les mots pour séduire. «On dit souvent que la fonction fait l’homme. Lorsqu’on endosse le costume de président, on a parfois des très bonnes surprises par rapport aux qualités dont peut faire preuve la personne en question. Personne n’est irremplaçable. On trouvera un moyen pour être un moteur de la région du Chablais voire du Valais ici, à Monthey et Collombey-Muraz.»

 

Contacté, Yannick Buttet a annoncé partager l’avis de Stéphane Coppey et croire aux chances de voir la fusion Monthey-Collombey-Muraz se réaliser. Sa marge de manœuvre pour influencer la décision sera dans tous les cas considérablement réduite dès le 1e janvier prochain.


justin.grept@rhonefm.ch

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23