Retour

04.08.2020 - 17:00

Sierre-Zinal et ses héros (2/5): Tarcis Ançay, la victoire du facteur du coin

Durant tout l’été, Rhône FM vous propose une série hebdomadaire dédiée au sport. Cette semaine, focus sur les performances notables de la course Sierre-Zinal.

 

En course à pied, on poursuit notre série consacrée aux héros de Sierre-Zinal. Aujourd’hui, on s’arrête en 2006. L’année qui a permis à l’Anniviard Tarcis Ançay de s’imposer sur la course des cinq 4000. 

 

14 août 2006. Une date gravée à jamais dans la mémoire de Tarcis Ançay. La vie de ce facteur anniviard alors âgé de 36 ans va basculer en 2h36 et 9 secondes. Le temps qu’il lui a fallu pour, en ce dimanche pluvieux, parcourir les 31 km qui relient Sierre à Zinal. Suffisant pour remporter la 33e édition de la course des Cinq 4000.

 

«Tous les jours ou presque on m’en parle ou alors j’y pense.»

 

Tarcis Ançay devient ainsi le premier Valaisan à inscrire son nom au palmarès de cette compétition mythique. Quatorze ans après, il se souvient. «Tous les jours ou presque on m’en parle ou alors j’y pense. C’est vrai que c’était une belle aventure, une sorte de rêve qui se concrétisait. Et puis l’apogée de ma carrière. Ça m’a propulsé dans une autre dimension.»

 

Le timing de la photo de presse

 

Une victoire que Tarcis Ançay a cueilli de haute lutte. Notamment avec le favori de l’épreuve et déjà cinq fois vainqueur de Sierre-Zinal, le Mexicain Ricardo Mejia. «Ricardo était la vedette incontournable. D’ailleurs les journalistes me demandaient de l’aide pour faire des photos avec lui. J’ai alors expliqué à Ricardo qu’il fallait qu’il pose pour des photos. La sienne serait publiée le dimanche matin. Et la mienne le lundi matin (rires)

 

«Je connaissais chaque pierre de chaque secteur du parcours.»

 

Et c’est ce qui s’est passé puisque Tarcis Ançay a devancé le Mexicain de plus de deux minutes. Même la météo capricieuse qui a menacé la tenue de la course n’aura pas eu raison des ambitions de l’Anniviard. «La météo était incertaine. On n’était pas sûrs encore la veille de faire le parcours dans son intégralité. Un plan B avait même été prévu. Finalement le tracé initial a été maintenu à ma grande satisfaction. Car je connaissais chaque pierre de chaque secteur.»

 

«Gagne-la, qu’on n’en parle plus»

 

Ce 14 août 2006, Tarcis Ançay s’impose et devient le héros de toute une région. Le facteur du Val d’Anniviers monte sur la plus haute marche du podium de la course locale, trop souvent occupée par les coureurs étrangers jusqu’alors. Il a senti le soutien des gens du cru. «Le samedi qui précédait la course, le patron du bistrot de Mayoux où j’allais boire le café m’a lancé: «Allez, gagne-la qu’on n’en parle plus». Cette expression m’a marquée et j’y pense aujourd’hui encore. Quand Federer est à un point d’une victoire capitale, je la répète, par exemple.»

 

De sa victoire sur Sierre-Zinal, Tarcis Ançay en parle aujourd’hui encore. Ce résultat restera l’apogée de sa carrière. Il est le dernier Valaisan à avoir remporté la course des Cinq 4000.

 

Retrouvez le premier épisode de notre série:
Wyatt et Pichtrova, dépossédés de leur record


justin.grept@rhonefm.ch

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23