Retour

14.08.2020 - 08:38

Ugo Raczynski sur la reprise du FC Martigny-Sports: "Prendre du plaisir et arrêter de se plaindre"

En football, c’est une reprise particulière qui attend l’équipe phare du FC Martigny-Sports en première ligue. Obligés de respecter un isolement de 10 jours depuis le 30 juillet dernier en raison du coronavirus, les joueurs retrouvent la compétition samedi.

 

Le 30 juillet dernier, un cas positif au nouveau coronavirus avait envoyé 24 joueurs et trois membres du staff en isolement pour 10 jours. De quoi fortement perturber la préparation estivale qui entrait dans la dernière phase. « Cette quarantaine est arrivée à un moment où on devait travailler tactiquement, grâce à une série de matches amicaux intéressants », précise l’entraîneur Ugo Raczynski. « Physiquement ça sera compliqué. Pendant 10 jours, on a tout de même essayé de faire travailler les joueurs en visioconférence. Mais il nous manquera sans doute le travail avec le ballon et la cohésion. »

 

Au vu des circonstances particulières dans lesquelles le championnat sera lancé, l’entraîneur du Martigny-Sports ne veut pas parler d’un objectif précis pour la nouvelle saison. Il attend simplement que ses joueurs travaillent bien et se fassent plaisir sur le terrain. « La situation nous fait relativiser beaucoup de choses. Notre objectif sera d’intégrer les jeunes, de les faire passer un cap. Et que tout le monde se fasse plaisir sur le terrain. Mais le plaisir s’acquiert dans la performance. »

 

La quarantaine : un épisode qui soulève des questions

10 jours en isolement pour une équipe de football amateur, le FC Martigny-Sports a été le premier en Valais à connaître cette situation. Une situation vécue évidemment par d’autres personnes tous milieux confondus, et qui s’est même répétée dans le foot des talus puisque les effectifs du FC Lens et de Grimisuat, on l’a appris cette semaine par nos confrères du Nouvelliste, ont aussi dû passer par la case quarantaine. Stoppés dans leur préparation sportive, staff et joueurs du FC Martigny-Sports ont aussi dû composer avec les effets de cet isolement obligatoire sur leur vie privée.

 

«Si cela se répète, on pourrait perdre quelques joueurs en cours de saison. »

 

Pour l’entraîneur du MS, Ugo Raczynski, c’était acceptable une fois, mais si cela se reproduit, la tenue normale des championnats pourrait être remise en question. « C’est très difficile de tirer des conclusions. On devra s’adapter. Mais le football, ainsi que les autres sports amateurs, devront se poser la question de savoir si cela vaut vraiment la peine. Car au final, ces 10 jours d’isolement, surtout préventif, ce sont 10 jours pendant lesquels vous manquez à votre employeur. Au MS, tout le monde s’est montré compréhensif, mais si cela se répète, on pourrait perdre quelques joueurs en cours de saison. »

 

C’est donc avec une sérénité toute relative que le Martigny-Sports, et plus globalement toutes équipes retrouveront la compétition. Avec un visage passablement renouvelé, le FC Martigny-Sports espère figurer dans la première moitié de tableau en première ligue. Les Bas-Valaisans lanceront leur championnat samedi après-midi à 17h30 sur la pelouse de Vevey. Dans ce même championnat de première ligue, le FC Naters accueillera Terre-Sainte à 17h. En première ligue promotion, retour aux affaires des M21 du FC Sion qui iront défier Yverdon également samedi à 17h30.


Hugo Da Custodia

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23