Retour

11.08.2020 - 15:32

Un an après le drame d'août 2019, Chamoson a investi massivement pour se protéger des crues

10 millions ont été investis depuis 2019 pour réparer les dégâts et sécuriser le territoire
10 millions ont été investis depuis 2019 pour réparer les dégâts et sécuriser le territoire
Les préoccupations de Chamoson en matière de sécurisation ne datent pas de l'an dernier
Les préoccupations de Chamoson en matière de sécurisation ne datent pas de l'an dernier

Un an après le drame de Chamoson, et la disparition de deux personnes dans une lave torrentielle, 10 millions ont été investis pour protéger le village des crues. Rencontre avec le président de la commune, qui dit rester humble face à la force des éléments.

 

C'était il y a un an, jour pour jour. Le 11 août 2019, les éléments se déchainent sur le territoire de Chamoson. Deux personnes à bord d'une voiture sont emportées par une lave torrentielle. Un drame et des images chocs qui ébranlent toute une région.


10 millions de travaux

Aujourd'hui, la Losentze présente un visage métamorphosé: piliers des ponts renforcés, rives reconstruites, lit élargi. Au total, 10 millions ont été investis pour réparer et sécuriser ce torrent et celui du Cry. Une facture qui s'ajoute aux 7 millions déjà dépensés depuis 2006. Car les préoccupations de Chamoson en matière de protection contre les crues ne datent pas de l'an dernier.

 

Alors l'orage de 2019 est-il le reflet d'un danger sous-estimé et un investissement insuffisant ? «Non, car les sept millions qui avaient été investis concernaient surtout la sécurisation du Saint-André, qui traverse le village, précise Claude Crittin, président de Chamoson. Le danger avait surtout été identifié aux abords de ce fleuve, et dans ces zones, les travaux effectués ont prouvé leur efficacité. Mais cette dernière facture a été gonflée par les dégâts causés et la sécurisation de la Losentze.»

 

Désormais, les cartes de dangers sont à jour et montrent que seules les rives des torrents sont en zone rouge. Les zones habitées sont épargnées. 

 

Les dangers naturels: une réalité constante en Valais

De par sa topographie, le Valais reste vulnérable face aux dangers naturels. Entre fin juillet et début août encore, de nombreux dégâts ont été rescencés sur le territoire. Inondations, routes coupées, éboulements. Si à Chamoson, le président dort un peu plus sereinement, il dit rester humble face à la force de la nature. «Nous avons fait le maximum en terme de temps et d’énergie pour protéger les citoyens, assure Claude Crittin. Notre confiance est emprunte de satisfaction face au travail accompli mais aussi d’humilité par rapport à l’efficacité de l’ouvrage: la nature sera toujours plus forte que tout ce qu’on peut faire.»

 

Sensibiliser la population

La commune de Chamoson s'active pleinement pour sensibiliser la population et les écoliers aux dangers naturels, via de nombreuses séances d'information. «La commune teste également un système d’alerte à la population, piloté par le Canton», indique Claude Crittin.


Oriane Binggeli

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23